La chaine alimentaire aquatique

Nous allons dans le cadre de cette rubrique, vous informer du fonctionnement naturel des milieux aquatiques en incluant aux points correspondants (en encadré) les différences spécifiques des constructions aquaponiques. Un écosystème est une unité écologique de base formée par le milieu appelé biotope – l’eau – et les organismes qui y vivent : la biocénose. Chaque espace aquatique est un écosystème particulier du fait que ses composants sont diversifiés. Toutefois tous, fonctionnent selon des règles communes immuables établies par la nature elle-même.

LES CLASSES BIOTIQUES

Trois classes d’éléments biotiques (de vivants) composent la chaîne alimentaire (appelée aussi chaîne trophique) :

les producteurs primaires
autotrophes,

c’est-à-dire les organismes capables de produire leur matière vivante à partir de matériaux inorganiques.
Il s’agit pour l’essentiel des végétaux chlorophylliens ;

les consommateurs hétérotrophes,

c’est-à-dire les organismes incapables de produire de la matière vivante à partir d’éléments inorganiques. Ils se la procurent en consommant des végétaux (herbivores) ou en dévorant d’autres consommateurs (carnivores) voir un panaché des deux (omnivores). L’action de se nourrir aux dépens d’autres organismes vivants, comme le font herbivores, carnivores ou parasites, est la prédation au sens large ;
les décomposeurs, c’est-à-dire tous les organismes, grands ou (très) petits, hétérotrophes ou autotrophes, qui dégradent, chacun à son niveau, les matières organiques mortes pour finalement les confier à l’action enzymatique bactérienne qui opère une ultime conversion en minéraux, lesquels sont prêts à être réinjectés dans les cycles d’élaboration et de dégradation de la matière vivante.

Author: admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *