les terrariums plantés

des oasis de verdure qui subliment les intérieurs

Nous ne nous attachons dans cet article qu’aux terrariums exclusivement plantés sans introductions volontaires d’animaux. Selon leurs compositions en termes de plantations, de substrats, d’environnement,… ils se déclinent en autant d’écosystèmes particuliers qui doivent répondre aux règles Biomimétiques propres à chacun. On peut immédiatement les classifier en plusieurs catégories selon qu’ils soient ouverts et « secs » ou fermés et humides. Ces divers critères impliquent des choix de plante adaptés aux divers milieux. Il convient aussi de tenir compte des substrats qu’affectionnent les plantes choisies ainsi que la luminosité de l’emplacement où sera placé le terrarium.

spécificité des végétaux pour terrarium

Ils doivent :
être de petite taille pour entrer harmonieusement dans les compositions ;
avoir une croissance lente pour conserver le plus longtemps possible l’aspect du tableau original et ne pas venir s’écraser sur les parois du terrarium ;
avoir tous les mêmes besoins culturaux car elles vont être cultivées dans un unique contenant ;
avoir un système racinaire restreint, car les récipients sont rarement très profonds et la couche de substrat est donc peu épaisse.

Plus l’ouverture du contenant est importante, moins le taux d’humidité est élevé, vous pourrez donc envisager des plantes de milieux secs, voire désertiques, donc de nombreuses espèces et variétés de plantes grasses et de cactus sensés reproduire des paysages désertiques. Le substrat est par définition sableux avec quelques pierres décoratives comme dans ces milieux.

Les terrariums fermés et humides

Qu’il s’agissent de mini-jardin ou de décors plus imposants ce sont des espaces clos à forte saturation atmosphérique en eau.

Author: admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *